La Saga Ultima – Utima 1 : The First Age of Darkness

(Sortie : 1981 Supports : Apple II, Atari 8-bit,Commodore 64, DOS, PC-98 Editeur : California Pacific Computer Co.)

ultima1L’histoire :  Dans Ultima 1, vous incarnez l’Etranger, invoqué par Lord British, et vous devez libérer le monde de Sosaria de Mondain le sorcier, rendu invincible par la gemme d’immortalité, un artefact forgé mille ans plus tôt, pris aux mains de son père par la force. Bien sur celui ci ne pouvant être défait par des moyens conventionnels, vous allez devoir voyager dans le temps pour trouver un moyen de tuer Mondain avant la création de la gemme!

Mondain (ultima Online)

Vous participerez à de nombreuses quêtes, et même a une séquence de shoot’em up! Vous parviendrez à accomplir votre mission, en brisant en mille morceaux la gemme et ainsi éliminant Mondain. Malheureusement, vos actions ne restants pas sans suite, et en brisant cet

La gemme brisée

artefact si puissant, les flux de l’espace-temps sont modifiés, et lance un cataclysme sur Sosaria, ne laissant qu’un continent intact : Britannia

figure_5_1 Le jeu : Ultima I fut l’un des premiers jeux de rôle informatique commerciaux et le premier à utiliser des cases pour représenter l’environnement. Ce système graphique fut programmé par Ken Arnold, un ami de Richard Garriott. En lui-même, le jeu doit beaucoup à Akalabeth, le premier jeu commercial de Garriott (le code pour l’exploration des souterrains, par exemple, fut totalement réutilisé).

figure_5_3La première version du jeu fut codée en langage BASIC interprété, avec quelques routines auxiliaires en assembleur, et publiée uniquement pour l’Apple II. Deux ans plus tard, Sierra On-Line porta le code sur la gamme 8-bits d’Atari.

Ultima I fut réédité en 1986 sous le titre Ultima I: The First Age of Darkness

figure_5_2

entièrement codé en assembleur, avec de meilleurs graphismes et une jouabilité accrue, et porté sur de nombreux autres systèmes.

Lors de sa conception, le jeu s’appelait Ultimatum, mais ce nom appartenait déjà à un jeu de plateau; l’éditeur suggéra de raccourcir le titre en Ultima, que Richard Garriott apprécia plus que l’original.

En bonus une petite vidéo du gameplay de la version PC sortie en 86!

Une réflexion au sujet de « La Saga Ultima – Utima 1 : The First Age of Darkness »

  1. La saga des Ultima, toute ma jeunesse, merci khomenor pour ce rappel je les avais presque oubliés… J’ai adoré j’ai pas joué à toutes les versions mais que d’heures passée derrière mon écran, je me souviens surtout des dernières versions en 3d isometriques quoi que j’ai du aussi jouer à des versions anciennes sans le savoir sur les ordi et consoles de mes anciens amis. D’aussi bons souvenirs que dans Dungeon Master. Ça me revient maintenant, j’avais également Ultima Underworld I beaucoup plus récent… Grand taux de mortalité dans les donjons je me souviens 🙂

Laisser un commentaire