De ce qu’ils appellent la censure.

billetdhumeur1Encore aujourd’hui je suis tombé sur un post Facebook d’un de mes contacts qui criait encore au scandale de la censure du site social. Finalement a force de lire et relire les mêmes critiques je pense qu’il est temps de démystifier Facebook et d’ouvrir les yeux a ceux qui pensent les avoir ouvert!

  1. Déjà commençons par un point technique. La censure Facebook est automatique car engagée par un robot qui analyse votre image et tente d’y trouver un bout de sein ou de sexe, ou tout objet et matière organique pouvant y ressembler. En cas de litige un arbitrage humain sera nécessaire. Donc arrêter de pleurer, faites une missive a Facebook pour tirer ça au clair!
  2. Quand vous avez créer votre compte facebook, vous accepté ce qu’on appelle vulgairement la CLUF, cet espèce de règlement super long que vous n’avez pas lut, aux termes barbares
  3. Là je m’adresse surtout aux “artistes” graphiques, ceux qui prenne Facebook pour un espace de liberté et comme une galerie pour leur oeuvres  Déjà vous avez abandonné une grande partie de vos droits en publiant, vous n’avez qu’a vous offrir un espace en dehors du site, et ne poster que le strict minimum pou attirant le chaland.
  4. Facebook est un espace ou un très large public traine, donc accepter de vous faire dénoncer, critiqué, adulé… c’est la dure règle quand on se confronte au public, c’est comme ça. De plus tout n’est pas bon a montrer, tout le monde a son avis et sa réceptivité! Alors pourquoi montrer des femmes nues alors que votre petit cousins de 5 ans traine sur Facebook lui aussi (là il faut s’en prendre plus a ses parents!)

Alors arrêtez de nous cassez les noix avec vos pleurs sur la censure Facebook, c’est comme un mur de banlieue, votre graffiti ne plait pas il sera recouvert par autre chose, le graffiti d’un concurrent ou de la peinture lavasse de la municipalité.

 

Laisser un commentaire