Rick Dangerous

(Sortie : 1989. Supports : Amiga, Amstrad CPC, Atari ST,Commodore 64, DOS, MSX2, ZX Spectrum.  Editeur: MicroProse.  Développeur : Core Design)

12350rickdangerous-TILT69-09-89

Enfant dans les années 70/80, on a tous rêvé d’être Indiana Jones! Hélas les jeux de l’époque, tirés de la licence, n’était pas ce qui se faisait de mieux!  Mais on pouvait compter sur une petite équipe anglaise, qui savait coder des jeux qui nous faisaient rêver… Core Design (qui créerons par la suite Tomb Raider quand même!). En cette année de 1989, Core design lâcha une petite bombe de la plateforme pour tous les ordinateurs de l’époque :Rick Dangerous!

L’hamiga11istoire : Amérique du Sud, 1945. Rick Dangerous, un aventurier sans peur et sans reproche, part en Amazonie à la recherche de la Tribu Goolu. Malheureusement, son avion se crashe au-dessus de la dangereuse jungle amazonienne. Aidez Rick doit sortir de ce guêpier !

Le jeu : Rick Dangerous est, en fait, une parodie d’Indiana Jones. C’est un petit bonhomme qui a connu un franc succès lors de sa sortie, grâce notamment aux célèbres rick-dangerous-snes-1couinements qu’il poussait chaque fois qu’il mourait. Rick Dangerous progresse dans des lieux divers (caverne, pyramide égyptienne, château médiéval occupé par des Nazis…) dont il doit déjouer les pièges. Le maniement est on ne peut plus correct pour l’époque. Et oui car en ce temps on avait juste qu’un bouton sur le joystick! Et donc les développeurs ont trouvé des commandes on ne peut plus intuitives : Haut vous fait sauter, bas vous baisser, voir ramper. Tir+haut vous fait tirer au pistolet. Tir+bas pour lâcher une bombe, et Tir+direction vous mettez un petit coup de bâton.

rick-dangerous-snes-3Mon avis : D’une assez forte difficulté, ce jeu est un pur “die & retry!”. A vous d’apprendre les tableaux par coeur, de savoir ou se cache les cracheurs de fléchettes, les dalles mouvantes,… Car oui Rick Dangerous vous demandera de la mémoire, de recommencez un nombre de fois certains passage, de synchroniser vos actions … mais il reste toujours jouable, finement programmé! Il reste pour un des jeu auquel j’ai le plus joué!

Une réflexion au sujet de « Rick Dangerous »

  1. oh la la, je ne compte plus le nombre de fois que j’avais recommencé.
    Je n’ai d’ailleurs fini que le premier des 4 “mondes”, ça me fait quand même bien rire, les jeunes qui se plaigne que les jeux sont trop dur aujourd’hui …

Laisser un commentaire