Rick Dangerous 2

(Sortie : 1990. Supports : Amiga, Atari ST, Commodore 64, Amstrad CPC, ZX Spectrum, DOS.  Editeur: MicroStyle.  Développeur : Core Design)

12227rickdangerous2-TILT83-11-90Si le premier Rick Dangerous était un hit, le second est carrément un must have. Cette fois, Rick n’apparaît plus en ersatz d’Indiana Jones, mais en équivalent de Flash Gordon. Affublé de sa petite combinaison rouge siglée d’un éclair et de sa cape bleue, Il est revenu pour notre plus grand plaisir. Lire la suite

Rick Dangerous

(Sortie : 1989. Supports : Amiga, Amstrad CPC, Atari ST,Commodore 64, DOS, MSX2, ZX Spectrum.  Editeur: MicroProse.  Développeur : Core Design)

12350rickdangerous-TILT69-09-89

Enfant dans les années 70/80, on a tous rêvé d’être Indiana Jones! Hélas les jeux de l’époque, tirés de la licence, n’était pas ce qui se faisait de mieux!  Mais on pouvait compter sur une petite équipe anglaise, qui savait coder des jeux qui nous faisaient rêver… Core Design (qui créerons par la suite Tomb Raider quand même!). En cette année de 1989, Core design lâcha une petite bombe de la plateforme pour tous les ordinateurs de l’époque :Rick Dangerous! Lire la suite

L’Armure sacrée d’Antiriad

(Sortie : 1986. Supports : Amiga, Amstrad CPC, Atari ST, Commodore 64, DOS, MAC, Thomson (TO8, TO9), ZX Spectrum.  Editeur : Palace Software.)

antiriad_amstrad-tape-cover-scan-2Certains titres gardent une aura de mystère et d’énigme pendant des années. Pour moi, ce jeu reste empreint de cela. Après de long mois d’absence dût à ma vie personnelle et professionnelle, permettez moi de vous présenter un jeu qui me tient à cœur, un jeu sans lequel ma vie de rétrogramer ne serait rien. A chaque note de son thème je me revoit du haut de mes douze ans, joystick cliquetant sous l’acharnement des mouvements, parcourir la forêt évitant les drones et les abattants avec un lancer de cailloux! Lire la suite

Gumshoe

(Sortie : 1988. Supports : NES  Editeur : Nintendo.)

Gumshoebox

La Nes, n’est peut être pas la première console Nintendo à être sortie, mais est la première dans le coeur de beaucoup de joueurs trentenaires et au-delà. Son coté mange-disques / magnétoscope avait, à l’époque, un design technologique, surtout quand vous aviez les périphériques supplémentaires, comme ROB le robot.. ou bien le zapper! Gris et orange chez nous, ce pistolet aux courbes futuristes (pour les années 80) en a fait baver plus d’un… Lire la suite

Rainbow Island (The story of Bubble Bobble 2)

(Sortie : 1987 Supports : Borne d’arcade, Amiga, Atari ST, Amstrad CPC, Commodore 64, ZX Spectrum, FM Towns, Megadrive, Master System, NES, PC Engine (CD-ROM²), Game Boy Colo Editeur :  Taito, conversions par Océan)

Rainbow Islands (E)Histoire : Les habitants de sept îles ont été enlevés par « Boss of Dark Shadow ». Le but du jeu est de rejoindre le sommet de chaque niveau avant que la montée des eaux ne submerge le héros. Bub a le pouvoir de lancer des arcs-en-ciel magiques qui font office d’armes et de plates-formes temporaires.

Lire la suite

Makaimura

(Sortie : 1985. Supports : Arcade, Commodore 16, Commodore 64, ZX Spectrum, Amstrad CPC, Amiga, Atari ST, PC (MS-DOS, Windows), Nintendo Entertainment System, PlayStation, Saturn,PlayStation 2, Xbox, Game Boy Color,WonderSwan. Editeurs : Capcom / US Gold sur ordinateurs)

GNG-snesCe nom peut vous paraître barbare (Conaaaaaaan!) mais ce cache derrière un jeu que beaucoup connaissent et qui m’a fait m’arracher les cheveux tant ce jeu était dur sur la version sur laquelle j’ai joué (en même temps toutes versions confondues il est légendairement difficile!) Lire la suite

Sorcery / Sorcery +

(Sortie : 1984, 1986 pour Sorcery +. Supports : Amstrad CPC, Commodore 64,MSX, Thomson MO5, MO6,TO7, TO9, ZX Spectrum. Sorcery + : Amstrad CPC, ZX Spectrum1,Amiga, Atari ST Editeur : Virgin Games)

Sorcery (E)L’histoire : Vous incarnez un magicien dont le but du jeu est de retrouver et de délivrer 8 collègues qui ont été capturés par un nécromancien. L’environnement, représenté de profil, se compose d’une quarantaine de tableaux interconnectés par des portes (un lieu peut donner accès jusqu’à quatre autres lieux), ce qui le rend complexe à explorer. Le sorcier, très maniable, se déplace en volant. Pour mener à bien sa quête, il doit découvrir l’utilité des nombreux objets trouvés en chemin et se débarrasser des ennemis qui le menacent. Le joueur n’a que quelques minutes pour accomplir la mission, qui exige réflexes, sens de l’orientation, mémoire, et sens tactique. Lire la suite